La vie de princesse

Venez vivre les joies et les malheurs de Louis XIV, Marie Antoinette, Sissi et leur entourrage
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Sophia

Aller en bas 
AuteurMessage
Archiduchesse Sophie
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6
Age : 26
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Sophia   Dim 10 Juin - 15:08

Vous

Prénom :Maxime
Age :14
Avez vous le film ?non, que des extraits et la serie
Pourquoi avoir choisie ce personnage ?car son caractere me plait !

Votre Personnage

Noms et prenoms complets : Frédérique Sophie Dorothée Wilhelmine
rang : Archiduchesse (d'Auriche) et princesse (de Baviere)
Physique : Grande, mince, cheveux noires. Belle
Carractere :Froide¨, et strcite surtout avec Elisabeth (sissi) mais yant tout de meme un grand coeurs
Ami(e)s : Je ne les compte plus
Ennem(e)s : de meme
Histoire :Frédérique Sophie Dorothée Wilhelmine, princesse de Bavière et archiduchesse d'Autriche, née le 27 janvier 1805 à Munich et décédée le 28 mai 1872 à Vienne, était la tante et belle-mère de l'impératrice Elisabeth d'Autriche, la célèbre « Sissi ».

Issue de la maison de Wittelsbach, Sophie est la fille du roi Maximilien Ier Joseph de Bavière et de la reine Caroline de Bavière (née princesse Caroline de Bade). Elle a une sœur jumelle, Marie.

Elle épouse le 4 novembre 1824 à Vienne l'archiduche François-Charles d'Autriche. Le couple aura cinq enfants : François Joseph Charles, Ferdinand Maximilien Joseph Marie, Charles-Louis de Habsbourg, Marie Anne Caroline Pia et Louis Victor de Habsbourg-Lorraine.

Des rumeurs affirment que le père de son second fils Maximilien n'était autre que l'Aiglon, le fils de Napoléon, avec lequel elle était intimement liée. Elle fut, dit-on, le dernier amour de l'Aiglon. Une complicité amoureuse existait entre eux. Elle l'assista dans ses derniers jours. Mais rien dans la vie privée, ni dans le caractère de Sophie, ne permet d'étayer cette légende. Membre à part entière de la Famille de Habsbourg-Lorraine, le duc de Reichstadt était le neveu de son mari. Il sut éveiller en Sophie des sentiments partagés entre amour romantique et amour maternel. Elle était son aînée de six ans.

La famille paternelle de Sophie était francophile et bonapartiste. Son père, le Roi Maximilien, devait son titre royal à Napoléon et sa sœur aînée, la princesse Auguste de Bavière avait épousé le prince Eugène de Beauharnais, créé duc de Leuchtenberg - mariage d'État devenue véritable union amoureuse. L'archiduchesse Sophie n'a jamais caché son admiration pour Napoléon ni son affection pour son beau-frère Beauharnais.

Dès son arrivée à la Cour de Vienne, elle y occupa la première place. Sa demi-sœur, Caroline-Augusta, bien qu'Impératrice en titre, lui laissa volontiers jouer ce rôle qui convenait parfaitement à son intelligence. Il en fut de même à la mort de l'Empereur François Ier , en 1835, la nouvelle impératrice en titre ne lui contestant pas ce rôle.

Durant la période Biedermeier l'Archiduchesse Sophie fut une figure éminente du monde viennois. Son salon était réputé ouvert aux artistes. Elle y reçut, entre autres Franz Liszt. Johann Strauss lui consacra une valse et une des salles de bals les plus fréquentées de Vienne portait son nom la " Sophiensaal". Bien que quatre de ses sœurs fussent souveraines, deux reine de Saxe et une reine de Prusse, une impératrice d'Autriche, et que son frère Louis Ier fut roi de Bavière, Sophie était la véritable tête de la Famille.

L'archiduc François-Charles aurait dû à la mort de son père devenir empereur d'Autriche et Sophie impératrice car le fils aîné de François Ier, l'archiduc Ferdinand, était d'un caractère doux et aimable à la limité de la débilité. Le chancelier Metternich s'opposa, en vertu du principe dynastique, à cette substitution car il voyait dans le monarque plus l'institution que l'homme et il aurait probablment eu à compter avec Sophie, dont le mari était à sa dévotion. Avec un empereur faible, marié à une femme sans intérêt pour les affaires politiques, Metternich put conserver la haute main sur la politique autrichienne jusqu'à ce que la Révolution de 1848 le chasse du pouvoir et l'oblige à un exil de 11 ans.

Ayant conscience que seul un jeune souverain pourrait faire face aux troubles causés par les révolutions nationales de 1848, l'archiduchesse Sophie, avec la complicité de sa sœur, Impératrice douairière, veuve de François Ier d'Autriche, et de sa belle-sœur, l'Impératrice Maria-Anna, née princesse de Savoie, obtint de son beau frère l'empereur Ferdinand Ier (son beau-frère) qu'il abdiquât en faveur de son fils aîné François-Joseph, suite à la renonciation du mari de l'archiduchesse Sophie, l'archiduc François-Charles, trop faible de caractère pour assumer la fonction imériale. Ce fut le "Complot des Dames".

Par son caractère et sa fermeté, ainsi que l'appui des ultramontains, elle assoit les débuts du règne de son fils aîné sur un régime absolutiste et autoritaire, ne s'effaçant progressivement du pouvoir qu'à l'approche de sa mort. Le Compromis austro-hongrois de 1867, vécu comme une victoire par l'impératrice Elisabeth, fut ressentie comme une défaite par l'archiduchesse Sophie qui se retira alors de la vie politique. Le Compromis fut en fin de compte nuisible à la Monarchie austro-hongroise, en donnant aux Hongrois une place supérieure à celle des autres peuples de la Monarchie, notamment les Slaves, ce qui fut une des causes de son démembrement.

La mort de son fils Maximilien, Empereur du Mexique, fusillé en 1867, à Queretaro, fut également une des causes du retrait de l'archiduchesse Sophie de la vie publique. Elle ne pardonna jamais à Napoléon III d'avoir entraîné son fils dans cette aventure puis de l'avoir abandonné et refusa de le rencontrer.

Femme de devoir - elle avait accepté son mariage avec résignation, en se promettant d'être heureuse malgré tout - elle avait renoncé au titre impérial pour la sauvegarde de la dynastie de Habsbourg-Lorraine - elle était également une femme politique dont les idées conservatrices, liées à la supranationalité de la Maison d'Autriche, ne convenaient plus en une période où la souveraineté nationale devenait nouvelle source de pouvoir. L'archiduchesse Sophie ne pouvait pas comprendre - elle dont le mariage avait été arrangé au Congrès de Vienne - que l'Europe de la Sainte-Alliance avait vécu.

Elle est connue pour son caractère très ferme et très autoritaire, ce qui provoqua de nombreux heurts avec sa fantasque belle-fille, Sissi (qui était aussi sa nièce) dont elle ne comprenait pas le caractère indépendant, hostile à l'accomplissement de son devoir impérial. Elle aurait souhaité pour François-Joseph la sœur aînée de Sissi , la princesse Hélène de Bavière, au caractère plus heureux, mais elle se résigna, devant la ferme volonté de son fils. Elle fut alors disposée à l'aimer. Mais l'incompréhension entre les deux femmes rendit la vie familiale intenable à François-Joseph Ier, obligé de choisir entre sa mère qu'il admirait, et sa femme qu'il adorait.

L'archiduchesse Sophie n'était pas la méchante femme présentée parfois. Elle voulait la grandeur de l'Autriche et de sa Maison souveraine ce qui explique qu'elle n'hésita pas à inspirer à son fils une politique réactionnaire et autoritaire.

Elle fut une excellente mère pour ses quatre fils et une excellente grand-mère, proche de tous ses petits-enfants
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie Antoinette/Sissi
Admin
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 53
Age : 27
Date d'inscription : 02/06/2007

MessageSujet: Re: Sophia   Dim 10 Juin - 15:46

Bienvenue ma belle mere

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://laviedeprincesse.1fr1.net
Archiduchesse Sophie
Nouveau
Nouveau
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6
Age : 26
Date d'inscription : 10/06/2007

MessageSujet: Re: Sophia   Dim 10 Juin - 16:07

Merci, belle fille lol
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sophia   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sophia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sophia Evans
» Sophia E. de Roumanie - Colombe le jour et Vipère la nuit.
» Sophia Elarcisis - Marchande itinérante de poisons
» MUSée REINE SOPHIA à MADRID / Espagne
» (F/LIBRE) sophia bush

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La vie de princesse :: Administration :: Presentations sissi-
Sauter vers: